Immoquatro

Mariakerke

Back to overview Share project

Comment l’architecture améliore la qualité du travail quotidien

Quelque 25 personnes travaillent dans cet immeuble de bureaux pour Accountancy Service.
La parcelle comporte une différence de niveau sur une longueur de 12 mètres : le jardin se situe environ 90 cm sous la bande du jardin avant au niveau de la rue. Cette pente naturelle a été incluse dans la conception du nouvel immeuble de bureaux. Pour ne pas utiliser le jardin comme parking, il a été décidé d’organiser le stationnement sous le bâtiment. En relevant légèrement le volume de la nouvelle construction par rapport au niveau de la rue, on libère de l’espace sans devoir vraiment aller sous terre. L’espace de stationnement et son range-vélos bénéficient ainsi de la lumière du jour tout autour et le bâtiment donne l’impression de flotter.

Les salles de réunion à l’avant font office de tampons contre les bruits provenant du Brugsevaart. Les bureaux profitent de la vue sur le jardin et le parc de l’arrière. À l’étage se trouve une salle de réunion et, à l’arrière, un réfectoire avec terrasse. Le troisième étage est utilisé pour les équipements techniques.

Le maître d’ouvrage souhaitait construire un immeuble de bureaux durable et esthétique. Le défi consistait à intégrer au mieux la structure et l’équipement technique dans l’architecture. De là, est venue l’idée d’élaborer une façade, constituée de lamelles en béton blanc architectural fonctionnant, d’une part, comme un parasol et, d’autre part, comme une structure portante. Ces éléments en béton déterminent immédiatement l’aspect architectural du bureau.

L’eau de pluie est réutilisée, le toit du rez-de-chaussée et du 1er étage est équipé d’un toit végétal extensif.  Au total, les toits comportent 27 panneaux solaires et sont équipés d’une pompe à chaleur et d’un plafond de refroidissement. Ce plafond de refroidissement permet de chauffer et de refroidir, ce qui donne un climat intérieur agréable.
La chaleur nécessaire est produite par deux systèmes distincts : d’une part, une pompe à chaleur géothermique et, d’autre part, une chaudière à gaz à condensation en soutien de l’eau chaude sanitaire.
Le parasol peut être contrôlé par local, tout en tenant compte de la position du soleil, du vent et des précipitations. Grâce à l’application des mesures précitées, l’immeuble de bureaux atteint un niveau E de 37.